standard

Les requérants de Losone en visite au Teatro Dimitri

24. mars 2016

A deux pas de Losone, Verscio accueille la Scuola Teatro Dimitri, créée il y a 40 ans par le clown du même nom. Dimitri n’a plus besoin d’être présenté: artiste de cirque, mime et comédien, il est connu en Suisse et au-delà de nos frontières. Le week-end dernier, comme à plusieurs autres reprises déjà, un groupe de requérants d’asile a eu l’opportunité de participer à une activité culturelle de divertissement en dehors du Centre de Losone.

Cette fois, ils ont assisté à une représentation théâtrale, en l’occurrence la pièce «Falling», interprétée par les excellents étudiants de troisième année de Bachelor, qui ont sans aucun doute réussi à matérialiser les mots de l’écrivain Dino Buzzati.

Dans une atmosphère d’excitation, les requérants du centre réalisent bien la chance qu’ils ont de pouvoir participer à un événement aussi exceptionnel; leurs regards, les questions qu’ils posent, laissent transparaître une certaine curiosité à l’égard du spectacle. Au fur et à mesure que les spectateurs arrivent, la tension augmente. Certains en profitent pour visiter rapidement le petit musée du théâtre, tandis que d’autres discutent avec les personnes présentes.

Les portes s’ouvrent et le groupe prend place (places attribuées). Chacun a déjà le sentiment d’être en train de vivre quelque chose de spécial. Les lumières s’éteignent et... que le spectacle commence!

Que dire? C’est un véritable succès! Dès les premières répliques, les requérants se montrent enthousiastes. Le spectacle est en effet un assemblage de mouvements, d’acrobaties, de répliques hilarantes et surtout d’émotions fortes qui brisent facilement les barrières de la langue. Par ailleurs, n’oublions pas que nous nous trouvons au Teatro Dimitri, où les mimiques et les mouvements sont rois.

Un peu plus d’une heure plus tard, la pièce touche à sa fin et, au vu des applaudissements chaleureux, on devine que le groupe a apprécié le spectacle. A la sortie, un des requérants pose immédiatement des questions et demande si un second spectacle est prévu.

Ce n’est malheureusement pas le cas, mais sa déception mal dissimulée fait tout de suite place à l’enthousiasme général qui a envahi le groupe.

Des activités de ce genre sont importantes pour ceux qui ont la chance d’y participer. Certains rigolent même en pensant aux requérants absents qui, par méfiance, ont fini par céder leur place. Avec le recul, ce choix semble incompréhensible.

Pendant toute la durée du spectacle, l’intérêt affiché est étonnant et montre bien qu’en fin de compte, il n’est pas si difficile de stimuler les requérants lorsque certaines possibilités se présentent.

Dimitri-1-2.jpg



ORS Service AG News