standard

Occupation: chemins de randonnée dans le canton de Soleure

21. août 2013

ORS propose une structure journalière complète ainsi que des programmes de formation et d'occupation spéciaux pour occuper les requérants d'asile. L'équipe d'ORS responsable de l'occupation dans le canton de Soleure est particulièrement active: elle organise un grand nombre de programmes d'occupation d'utilité publique à et autour de Soleure.

Jusqu'à 50 requérants d'asile sont actuellement occupés tous les jours dans 25 postes de projet. Il est ainsi possible d'accomplir 1000 demi-journées de travail d'utilité publique par mois. Ceci inclut différents travaux d'utilité publique tels que les programmes de lutte contre les déchets sauvages, les programmes de confection et de recyclage et les projets d'ateliers et d'infrastructure.

La coopération avec le Verein Solothurner Wanderwege à la demande du canton de Soleure est un projet remarquable: les requérants d'asile arrangent et remettent en état les chemins de randonnée, par exemple dans le Chastelbachtal près de Himmelried, où un chemin de randonnée a été enseveli avec une passerelle par un glissement de terrain et ne pouvait plus être emprunté.

En début d'année, le Verein Solothurner Wanderwege, qui est responsable de l'entretien des chemins de randonnée dans le cadre d'un mandat cantonal, a transmis à ORS des informations sur des possibilités d'intervention qui lui ont permis de choisir des projets appropriés. Plus de 1200 heures de travail ont déjà été fournies dans le cadre des travaux de remise en état dans le Chastelbachtal depuis avril de cette année. Jusqu'à 25 requérants d'asile des trois centres de Selzach, Balmberg et Oberbuchsiten participent quotidiennement au projet.

Les requérants d'asile sont tous volontaires pour participer aux interventions. Deux d'entre eux préparent le repas de midi sur place. Les hommes, jeunes pour la plupart, peuvent utiliser leur force de manière ciblée à l'occasion de ce travail physique difficile et travailler de façon autonome. L'activité permet non seulement de structurer la journée, mais constitue aussi un changement par rapport au quotidien dans le centre de transit et offre la satisfaction du devoir accompli en fin de journée. Elle a également des effets positifs sur la cohabitation dans les hébergements d’asile.

Aussi, Peter Wenger, responsable opérationnel d'ORS pour le canton de Soleure dresse-t-il un bilan positif: «Je n'ai que de bonnes surprises lors de mes visites sur les lieux d'intervention. Les participants au programme sont extrêmement motivés, volontaires et satisfaits. C'est une opération gagnant-gagnant. Les requérants d'asile bénéficient d'une structure quotidienne utile qui leur permet d'accomplir des travaux encadrés par des spécialistes pour lesquels il manque en principe les ressources.»

De par leur engagement, les requérants d'asile créent ainsi aussi une valeur ajoutée pour la population: sans leurs efforts, le chemin de randonnée qui traverse le Chastelbachtal serait encore bloqué et impraticable. Désormais, il est de nouveau accessible et il sera prochainement sécurisé. La réalisation de paliers sur la pente permettra aussi de mieux le protéger des glissements de terrain à long terme.

Le Verein Solothurner Wanderwege est très satisfait du travail accompli. Des panneaux rendant hommage au travail des requérants d'asile seront installés en bordure de chemin afin d'informer la population.

 

 

         



ORS Service AG News