standard

La Suisse apporte son soutien aux survivants de la traite des êtres humains au Soudan

08. décembre 2013

Le 1er décembre 2013, la Suisse a lancé un projet visant à assister les victimes de la traite des êtres humains au Soudan. Ces dernières peuvent désormais bénéficier d’une aide d’urgence ainsi que d’un soutien médical, psychologique et juridique sur place. Ce projet est financé par l’Office fédéral des migrations (ODM) à hauteur de 500 000 francs et marque une étape supplémentaire dans l’engagement de la Suisse contre la traite des êtres humains.

Ce nouveau projet vise à assister et protéger les victimes de la traite des êtres humains et les autres personnes en danger dans l'est du Soudan et à Khartoum ("Providing Assistance and Protection to Victims of Trafficking and Others at Risk in the East of Sudan and Khartoum"). A cette fin, il établit les modalités d'accès aux services susceptibles de fournir une aide à ces personnes. La procédure ainsi définie est essentielle pour que les institutions gouvernementales ou les organisations internationales puissent offrir une assistance efficace et opportune aux intéressés. Par ailleurs, la formation des organisations et des autorités concernées aux fins d'un meilleur accompagnement des victimes constitue un volet important du projet. Celui-ci prévoit également la création de services destinés à aider les survivants d'enlèvements et de la traite des êtres humains à se remettre de leur traumatisme. Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) sont chargés de mettre en œuvre le projet, en collaboration avec le gouvernement soudanais.

Engagement commun contre la traite des êtres humains

Déjà en 2012, l'ODM avait lancé, de concert avec le HCR, un projet portant sur la lutte contre la traite des êtres humains et l'assistance aux victimes au Soudan. Compte tenu des bons résultats obtenus, le HCR et l'OIM ont élaboré une stratégie globale pour lutter contre la traite, le trafic et l'enlèvement de réfugiés et de requérants d'asile au Soudan, dont fait partie le nouveau projet mentionné au paragraphe précédent. L'engagement de la Suisse dans ce domaine constitue un élément central de la stratégie qu'elle entend mener dans la corne de l'Afrique entre 2013 et 2016, laquelle prévoit, entre autres, d'œuvrer pour la protection des réfugiés et des personnes vulnérables se trouvant dans la région et d'organiser des activités touchant au développement, à la santé et à la promotion de la paix.

Au cours de l'année 2012, en moyenne 30 cas d'enlèvement ou de traite des êtres humains au Soudan étaient signalés chaque mois au HCR. Les victimes étaient principalement des requérants d'asile, des réfugiés ou d'autres personnes ayant migré dans ce pays et avaient souvent subi des mauvais traitements graves lors de leur captivité.

Source: www.news.admin.ch

 



ORS Service AG News