standard

L'ODM ouvre un centre d'hébergement pour requérants d'asile à Alpnach

20. août 2013

L'Office fédéral des migrations (ODM) ouvre aujourd'hui à Alpnach (OW) un nouveau centre d'hébergement pour les requérants d'asile nouvellement arrivés en Suisse. Ces logements de l'armée seront exploités à cette fin durant six mois.

Dans la convention conclue entre la Confédération et la commune d'Alpnach, les installations scolaires et sportives sont définies comme zones que les requérants d'asile ne peuvent fréquenter durant la semaine qu'avec le consentement des autorités communales. Le plan de sécurité qui a été élaboré tient compte des besoins de sécurité de la population.

L'ODM a passé avec la commune d'Alpnach et le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sport (DDPS) une convention selon laquelle le cantonnement militaire de Kleine Schliere sera utilisé durant six mois comme centre d'hébergement pour requérants d'asile. Capable d'accueillir 100 personnes, ce site convient également, de par sa construction en surface, aux femmes et aux enfants.

Un groupe de suivi, composé de représentants de la population, des autorités communales, de la Confédération et des entreprises chargées de la sécurité et de l'encadrement, veille au bon fonctionnement du centre. Ce groupe se rencontre régulièrement en vue d'un échange d'expériences. Tous les partenaires impliqués considèrent en effet qu'il est primordial de travailler en étroite collaboration.

La société ORS Service SA a été mandatée pour exploiter le centre et encadrer les requérants d'asile. A cette fin, cette entreprise met en place des programmes d'occupation et recherche, avec les autorités communales d'Alpnach, des missions d'utilité publique qui pourraient être accomplies par les requérants. On songe par exemple à la remise en état de sentiers pédestres. Comme le prévoit la loi révisée sur l'asile, la Confédération versera au canton un forfait pour les frais inhérents aux programmes d'occupation et au maintien de la sécurité.

Le plan de sécurité qui a été élaboré tient compte des besoins de sécurité de la population. L'entreprise privée Securitas sera présente sur place jour et nuit. Par ailleurs, la population pourra annoncer les éventuels problèmes via une ligne ouverte 24 heures sur 24.

A l'instar de la convention passée avec la Ville de Bremgarten, celle conclue avec Alpnach contient des remarques au sujet de secteurs spécifiques. Il s'agit en l'occurrence des installations scolaires et sportives auxquelles le public n'a pas accès de manière illimitée. Les requérants d'asile qui souhaiteront utiliser ces infrastructures durant la semaine devront, pour des raisons organisationnelles, en convenir au préalable avec les autorités communales.

L'utilisation de terrains privés est régie par les dispositions légales et les règlements pertinents, qui interdisent l'accès à ces parcelles sans le consentement du propriétaire. C'est pourquoi il n'est pas nécessaire de prévoir une réglementation spéciale à ce sujet. Dans une version antérieure, la convention mentionnait encore, pour mémoire, les parcelles privées afin de garantir que le plan de sécurité en tienne dûment compte. Cette exigence étant remplie sans qu'il soit nécessaire d'y faire allusion dans la convention, celle-ci a été adaptée en conséquence. La direction du centre d'hébergement informera les requérants d'asile des règles à suivre en la matière.

L'ODM tient à rappeler que le comportement de la très grande majorité des requérants d'asile est irréprochable. Les expériences faites jusqu'à présent dans l'exploitation des centres d'hébergement de la Confédération sont positives. En particulier, les travaux d'utilité publique que les requérants d'asile effectuent dans le cadre des programmes d'occupation sont très appréciés par la population.

Source: www.news.admin.ch

 



ORS Service AG News