standard

Découvrir, faire des expériences, explorer grâce à la Rucksackschule

02. mai 2013

«Les enfants de requérants d’asile aussi doivent pouvoir découvrir et apprécier la nature et le monde de la forêt en Suisse.»

C’est sous ce prétexte que la Rucksackschule de Zurich a pris contact avec l’ORS, début 2013. De cette demande est né un projet intéressant et génial pour les enfants des centres d’asile. Depuis, un premier après-midi de découverte a été organisé. «Cela a été une réussite totale. Les yeux des enfants rayonnaient à l’envi sous la lumière du soleil», confie un accompagnateur. Trois autres dates ont donc d’ores et déjà été arrêtées en ce printemps pour de nouvelles aventures.

Qu’est ce que la Rucksackschule et qui est-elle?

La Rucksackschule est une association d’utilité publique, fondée en 1991. Elle s’est fixée entre autres objectifs de sensibiliser l’homme à la nature et de lui transmettre des connaissances pour l’intéresser au développement durable. La Rucksackschule est formée d’une équipe de pédagogues et de naturalistes. Elle planifie avec beaucoup d’engagement ses interventions en collaboration avec les différents groupes cibles et adapte son offre en fonction des besoins et du profil des participants. Aux enfants requérants d’asile, elle enseigne des notions de base, notamment ce dont il faut prendre soin en forêt et les découvertes que réserve la nature. Le groupe est accompagné d’un traducteur afin que les petits requérants d’asile comprennent le plus de choses possibles et profitent ainsi de l’excursion. Une fois les éléments vus et appris assimilés, les enfants peuvent les transmettre à leurs parents lors de leur prochaine sortie en forêt.

La première journée de découverte a été un vrai succès

La première excursion avec la Rucksackschule a eu lieu le 24 avril 2013. 16 enfants de nationalités différentes, du centre de transit d’Embrach se sont donc rendus dans la forêt voisine durant tout un après-midi. Ils y ont appris quelles fleurs et plantes de la forêt sont comestibles et ont joué à se guider mutuellement dans le bois, les yeux bandés – un exercice censé renforcer la confiance dans leurs camarades de jeu et dans la nature. L’expérience suivante consistait à changer l’angle de vue des enfants. Pour cela, ils devaient tenir un miroir en dessous des yeux de telle sorte qu’en abaissant le regard, ils puissent voir la cime des arbres, le ciel et le monde au-dessus de leur tête dans le reflet du miroir. Comprendre la nature a ainsi été pour eux un apprentissage ludique. Et pour leur permettre aussi de se défouler suffisamment, l’équipe de la Rucksackschule a enseigné aux petits requérants d’asile quelque uns des jeux typiques des enfants en forêt (par ex. cache-cache, le loup, etc.)

Rucksackschule-1.jpg   Rucksackschule-2-(1).jpg   Rucksackschule-3.jpg



ORS Service AG News