standard

La société ORS rejette les accusations sur la gestion d'un centre

19. décembre 2012

La société ORS, responsable de l'encadrement de requérants d'asile, a rejeté mardi les accusations formulées sur la gestion du centre d'hébergement temporaire de Tschorren (BE).

Elle affirme que les requérants n'ont manqué ni d'habits ni de nourriture. Le groupe zurichois avait été chargé de gérer ce centre situé dans l'Oberland bernois qui est aujourd'hui fermé. Une ex-employée avait fait état dans la presse de dysfonctionnements. La société explique dans un communiqué que tant les autorités locales que les personnes concernées n'ont pas confirmé ces accusations. ORS estime avoir rempli les directives fixées par l'Office fédéral des migrations (ODM) pour la gestion de ce centre. L'ODM de son côté ne voit pas la nécessité d'intervenir étant donné que cet établissement n'accueille plus de demandeurs d'asile.



ORS Service AG News